L’hallux valgus, qu’on appelle aussi « oignon », correspond à une déviation anormale du gros orteil vers le deuxième orteil qui entraîne une déformation de l’avant-pied, au niveau du premier métatarsien et du gros orteil.

Le défaut d’alignement du gros orteil entraîne la formation d’un « oignon », qui correspond à une saillie osseuse située en regard de la déformation, et qui est aggravée par la marche.

D’autre part, le gros orteil assure la propulsion du corps vers l’avant lors de la marche. En cas d’hallux valgus, il perd ce rôle d’appui du corps, qui est alors assuré par les autres articulation, ce qui aggrave la contrainte exercée sur les autres orteils, à l’origine des symptômes douloureux et se chausser devient de plus en plus difficile.

 

I- Etiologies.
Il existe de nombreuses causes et facteurs à l’origine de cette déformation de l’avant pied :

  • L’hérédité,
  • Le port de chaussures inadaptées (ex : trop étroites ou pointues), les talons (trop) hauts,
  • Le pied égyptien (excès de longueur du gros orteil),
  • Le pied plat (valgus),

 

II- Signes Cliniques.
La sévérité de l’hallux valgus dépend de l’angle de la déviation et de l’importance des autres atteintes du pied.

L’hallux valgus léger

: la déviation est inférieure à 20°. La phalange du gros orteil et le métatarse sont encore correctement emboîtés.
L’hallux valgus modéré

: la déviation se situe entre 20° et 40°. Le gros orteil tourne vers l’extérieur du pied, la phalange est déplacée par rapport au métatarse et ne s’emboîte plus correctement. Le gros orteil entre en conflit avec le second orteil.
L’hallux valgus sévère

: l’angle de la déviation est supérieur à 40°. Le gros orteil passe au-dessous ou au-dessus du deuxième orteil. L’arthrose accentue la déviation, jusqu’à provoquer une luxation complète de l’articulation du gros orteil qui perd ainsi sa fonctionnalité.
Des complications peuvent apparaître :

une déformation des orteils en griffes, accompagnée de durillons ;
une douleur pouvant gêner la marche ;
une infection des zones de frottement ;
des complications cutanées (cors et durillons ou ongles incarnés).

 

III-Traitement.
Le traitement médicamenteux
En cas de douleur importante, des médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires pourront vous être prescrits sur une courte durée.

Le traitement orthopédique
orthese-hallux-valgus-hallufix-aircast-23443-djo-1_360x300

Dans la plupart des cas, vous serez d’abord traité(e) avec des orthèses ou des semelles orthopédiques. Les chaussures adaptées, les soins de pédicure et les dispositifs permettant d’isoler l’oignon sont conseillés (Strap , K TAPING, orthoplasties , contentions nocturnes, etc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *